Juil 25, 2019

Posted by in Finance | Commentaires fermés sur Réduire ses impôts en finançant le cinéma

Réduire ses impôts en finançant le cinéma

Réduire ses impôts en finançant le cinéma

Investir dans le cinéma : les SOFICA agréées en 2019

Investir dans le 7e art permet de réduire la somme de son impôt sur le revenu (IR). Pour baisser son revenu imposable de façon très efficace et surtout très rapide, une des possibilités consiste à investir dans le 7e art, en achetant des parts de SOFICA.
Ce mécanisme, qui fête cette année son quarantième anniversaire, joue un rôle fondamental dans le financement du 7e art.

Investir dans une SOFICA

La saison des SOFICA, ces fameuses sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel, est ouverte. Le Centre National du Cinéma et de l’Image animée vient de publier la liste des quinze SOFICA permettant aux investisseurs privés d’alléger leur IR tout en participant au financement de l’industrie cinématographique.
A Plus Image 8 (conseillée par la société de gestion A Plus Finance) fait partie de ces quinze sociétés agréées pour investir en 2019-2020. Elle est un acteur majeur de cet environnement depuis des années. Selon la Direction Générale des Finances Publiques, celle-ci participe à hauteur de 22 500 euros. À noter que l’investissement doit être réalisé avant le 13 janvier 2020.
En décidant de majorer la réduction fiscale de 51 % à 68 % pour tout investissement dans les SOFICA, l’État veut développer l’essor du cinéma français à l’international et promouvoir son financement. Cette carotte fiscale permettra, sans aucun doute, aux sociétés de financement d’œuvres audiovisuelles et cinématographiques de lever rapidement les 130 500 euros (la somme de l’enveloppe allouée) demandés.

Fiscalité

En plaçant son argent dans une SOFICA, l’investisseur bénéficie d’une réduction d’impôt représentant 68 % de sa mise lors de l’année de la souscription, contre 51 % auparavant. Soit une réduction minimale de 26 millions d’euros.
Ces sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel n’entrent pas dans le plafonnement des dépenses fiscales de 13 580 euros, mais dans celui plus avantageux de 36 520 euros, ce qui permet d’élever sa défiscalisation.
Attention : la réduction fiscale accordée est un signe avant-coureur (les signes qui annoncent l’arrivée de quelque chose) du niveau de risque pris. Les parts seront bloquées pendant au moins sept ans, et au terme vous n’êtes théoriquement jamais remboursé de la globalité de votre mise, mais seulement de 69 % à 81 %. Donc le gain de ce placement provient exclusivement de la réduction fiscale obtenue sur la feuille d’impôt.
Indépendamment de son apport financier, la SOFICA d’A Plus Finance jouera avant tout un rôle opérationnel de partenaire associé à la réalisation/production des projets (films ou séries télévisées) qu’elle financera. Cette société est pour la huitième année consécutive le leader du marché en termes de volume géré et levé.

Comments are closed.