Avr 21, 2020

Posted by | Commentaires fermés sur Ramadan 2020 et Covid-19 : les conseils du CFCM

Ramadan 2020 et Covid-19 : les conseils du CFCM

Ramadan 2020 et Covid-19 : les conseils du CFCM

Les horaires du Ramadan 2020, correspondant à l’année 1441 de l’hégire, doit débuter, très probablement, ce vendredi 24 avril. Mais il se retrouve cette année à l’épreuve du confinement, mises en place le mardi 17 mars pour lutter contre la propagation du coronavirus, et la communauté musulmane doit s’adapter à cette situation inédite.
Le confinement en France durera au moins jusqu’au mardi 12 mai, comme l’a annoncé Emmanuel Macron, dans son allocution du 13 avril.
Le Conseil Français du Culte Musulman a appelé, dans un communiqué rendu public le mercredi 15 avril 2020, les responsables religieux à maintenir les mosquées et les salles de prière fermées, jusqu’à nouvel ordre, et incite les musulmans à accomplir leurs prières chez eux.
La pratique du jeûne dépend individuellement et intrinsèquement de chacun là où il se trouve. Alors, cette pratique n’est pas directement affectée par la crise sanitaire. “Rien n’empêche les fidèles à vivre profondément ce rite de purification annuel”, ajoute Mohamed Moussaoui, le président du Conseil Français du Culte Musulman.

Un Ramadan pas comme les autres

Depuis plus d’un mois, les musulmans de France (MF) vivent leur religion chez eux. Et les premiers jours du mois de Ramadan 2020 se dérouleront de la même manière.
Ces derniers sont appelés à utiliser tous les moyens de communication à leur disposition, pour compenser l’interdiction de se réunir. “Les prières peuvent être faites à la maison”, ajoute le président du conseil.
Quant aux prières surérogatoires (ou Salat Nafila) du soir (Tarawih), se pratiquant généralement en groupe, dans une salle de prière ou à la mosquée, elles restent, comme le rappelle Mohamed Moussaoui ‘vivement conseillées’, mais pas obligatoires. Ce dernier voit en ces circonstances inédites une occasion, pour les parents, “d’accompagner leurs enfants dans leur vie spirituelle et leur transmettre les valeurs authentiques de notre religion”.Il appelle les fidèles à exprimer leur solidarité avec les plus démunis et à prendre des initiatives dans ce sens.
Les musulmans de France trouveront sur la chaîne YouTube et le site officiel du Conseil Français du Culte Musulman, des lieux de ressourcement. Ils trouveront également le calendrier du mois de ramadan 2020.
Le CFCM, ayant vocation à représenter les MF auprès des instances étatiques pour les questions relatives à la pratique religieuse, appelle toutes les forces vives de la communauté ‘à y contribuer par des invocations, des récitations du Coran (Livre sacré de l’Islam), des interventions écrites ou orales et tout ce qui peut être une alternative à la rencontre physique dans les mosquées”.

Read More
Avr 14, 2020

Posted by | Commentaires fermés sur Le Ramadan à l’épreuve du confinement

Le Ramadan à l’épreuve du confinement

Le Ramadan à l’épreuve du confinement

À l’approche du Ramadan 2020, les fidèles s’organisent pendant le confinement et la crise du Covid-19
Face à l’expansion du nouveau coronavirus, la France a fermé tous les lieux de culte ainsi que les endroits recevant du public ‘non-indispensables à la vie du pays’.
Emmanuel Macron, le président de la République française, engage une course contre la montre pour limiter la propagation du virus. “Le confinement est, aujourd’hui, la meilleure solution pour freiner l’expansion du virus”, insiste-t-il.
Tandis que les fidèles se préparent à vivre le début du mois de Ramadan 2020-1441 en période de confinement, Mohamed Moussaoui, le président du Conseil Français du Culte Musulman a fait savoir, hier soir, que le jeûne devrait débuter samedi 25 avril. “La date du début du mois de Ramadan 2020 sera confirmée vendredi 24 avril”, précise-t-il.
Après l’annonce d’Edouard Philippe, le Premier ministre, de fermer toutes les universités, aujourd’hui, c’est le Conseil Français du Culte Musulman qui annonce ‘suspendre la grande prière du vendredi’.
Face à l’épidémie du nouveau coronavirus, Mohamed Moussaoui, le président du CFCM demande à tous les responsables des lieux de culte de ‘suspendre toutes les prières collectives, y compris la prière hebdomadaire du vendredi, jusqu’à nouvel ordre’. À noter que les institutions d’enseignements adossés (accotées) aux mosquées’ sont aussi concernées par cette nouvelle mesure.
“Le président du Conseil a fait preuve de créativité dans l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et des médias traditionnels pour garantir le lien entre les fidèles, et entre communautés et célébrants”, ajoute Edouard Philippe.

Ce que le Covid-19 va changer pour les musulmans !

Tandis que la France traverse une crise sanitaire inédite, les fidèles se préparent à accomplir le jeûne du Ramadan (un des cinq piliers de l’Islam) dans des circonstances exceptionnelles.
Les traditionnelles fêtes religieuses, le Ramadan, Pessah et Pâques, comportent également des rituels de consommation qui, eux aussi, sont remis en question par le confinement. Il s’agit particulièrement des réunions conviviales familiales et de la préparation de repas typiques.
Les difficultés liées à la préparation de plats. Avec la situation de surcharge des services d’e-commerce et la réduction obligée des déplacements, il ne sera pas ainsi possible d’acquérir tous les ingrédients, les décos, et les objets rituels essentiels.

Read More
Avr 3, 2020

Posted by | Commentaires fermés sur Coronavirus : le Ramadan 2020, sera-t-il bouleversé par le confinement ?

Coronavirus : le Ramadan 2020, sera-t-il bouleversé par le confinement ?

Coronavirus : le Ramadan 2020, sera-t-il bouleversé par le confinement ?

La religion à l’épreuve du coronavirus…
“Tant que le confinement durera, toutes les fêtes religieuses à venir (à savoir Pâques, Pessah, Ramadan, etc.) devront avoir lieu sans rassemblement”, prévient Emmanuel Macron, le président de la République française.
Le chef de l’État s’est entretenu, la semaine dernière, avec les représentants des principaux cultes, des associations laïques et de francs-maçons pour parler des grandes fêtes religieuses du mois d’avril.

Le début du Ramadan, la semaine sainte et le week-end de Pâques auront lieu le mois prochain dans les conditions particulières que nous vivons… Ces célébrations ne peuvent pas s’organiser comme cela se fait habituellement. Il y a une possibilité de les vivre de façon virtuelle”, ajoute-t-il.

Comment faire alors ?

Les déplacements, le mouvement, la vie : tout semble s’arrêter, les habitudes sont chamboulées, notre quotidien est transformé…

Une vie spirituelle d’autant plus chamboulée depuis la mise en place des mesures de confinement, le jeudi 19 mars, rendant ainsi difficile, voire impossible, certaines pratiques. Mais même enfermés chez eux, et dans l’incapacité de participer aux prières communes, les croyants pratiquants français ne seront jamais abandonnés par le Conseil Français du Culte Musulman. En effet, le président du conseil a appelé les imams à tripler leurs efforts afin de les accompagner dans leur vie spirituelle. Comment ? Principalement via des enregistrements ‘vidéo ou audio’ diffusés sur les réseaux sociaux.

“Le confinement et l’épidémie du coronavirus, qui sévit un peu partout sur la planète, ne sont pas un frein – ni un obstacle – à la pratique du jeûne”, précise le président du CFCM. À cause de l’expansion de l’épidémie de Covid-19, les prières communes dans les mosquées, particulièrement la prière du vendredi (Salat Al Joumaa), doivent être considérées comme étant des rassemblements auxquels doivent – obligatoirement – s’appliquer les consignes de l’ANSES – Agence Nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Cela signifie alors que pendant le mois de Ramadan (1441-2020), les prières communes, notamment les prières de Tarawih (prières quotidiennes du soir pendant le Ramadan 2020), ne pourront pas être accomplies à la mosquée. “Depuis le 19 mars 2020, toutes les mosquées de France (Grande Mosquée de Paris, Grande Mosquée de Lyon, Mosquée d’Évry-courcouronnes, etc.) sont fermées jusqu’à nouvel ordre”, a fait savoir Mohamed Moussaoui, le président du Conseil français du culte musulman.

Read More
Mar 26, 2020

Posted by | Commentaires fermés sur Confinement : et si le gouvernement décide d’interdire l’accès à Youtube, Netflix et Fortnite ?

Confinement : et si le gouvernement décide d’interdire l’accès à Youtube, Netflix et Fortnite ?

Confinement : et si le gouvernement décide d’interdire l’accès à Youtube, Netflix et Fortnite ?

Suite à la décision du confinement qui a débuté depuis le 16 mars dernier et l’accroissement continue des connexions, un grand nombre d’utilisateurs ont constaté un certain problème d’accès au niveau de la plate- forme destinée au télétravail. Avec l’urgence de la situation, est-ce que la neutralité du Web pourrait être remise en cause ? Afin de pouvoir répondre à cette question qui intrigue plusieurs internautes confinés, nous avons consulté Paritel, l’opérateur télécom qui assure l’accès au réseau d’Internet à plusieurs particuliers et professionnels en France.

Le réseau d’Internet, pourrait-il être saturé ?

La question qui n’arrête pas d’être posée ces derniers jours, Internet va-t-il tenir, face à cette surconnexion ?

Selon l’un des experts dans le suivi et la gestion du trafic d’Internet dans l’hexagone travaillant au sein de l’opérateur Paritel, assure, que techniquement le réseau se porte bien et il ne risque aucun problème de saturation. En effet, les infrastructures des opérateurs télécoms sont conçus pour pouvoir surmonter tous les pics de charge importants. Toutefois, le gouvernement pourrait appeler les utilisateurs du Web de réduire leur accès aux sites assez gourmands en bande passante et qui ne sont pas vitaux. Par conséquent, Netflix, YouTube, Fortnite, pourraient en faire les frais.

Des mesures pour éviter le pire

Plusieurs réflexions sont en cours afin de mettre en place différentes mesures permettant de faire face à l’utilisation accrue de l’Internet. En effet, dés le début du confinement général une augmentation nette au niveau du trafic sur les réseaux des différents opérateurs télécoms a été enregistré. Pourquoi ne pas essayer de modérer ou de couper l’accès à un certain type de service ?
Il est important de mentionner qu’une partie du trafic des sociétés se fait essentiellement à travers des réseaux privés. Avec la multiplication des employés connectés en télétravail et de plusieurs élevés en télé- éducation, toutes les connexions basculent alors sur le réseau Internet. Afin de trouver une solution pour faciliter l’accès aux utilisateurs, tous les opérateurs sont mobilisés. Puisque face à cette situation particulière qu’est en train de subir la France, toutes les hypothèses sont ouvertes. Il est important d’agir bien avant que les réseaux émettent des signes de faiblesse.

Read More
Mar 12, 2020

Posted by | Commentaires fermés sur Élections municipales en France : des candidats jeunes en cours pour les municipales de 2020

Élections municipales en France : des candidats jeunes en cours pour les municipales de 2020

Élections municipales en France : des candidats jeunes en cours pour les municipales de 2020

Des candidats âgés de 18 à 25 se présentent dans la plupart des cas pour la première fois aux élections municipales, nous avons choisi de les rencontrer afin de comprendre leurs motivations en évoquant les thèmes et les enjeux dans leur campagne. Une initiative qui a vivement encouragé par un grand nombre de candidats des municipales de 2020, comme Jean-Pierre Mangiapan, le chef de liste de « J’aime Villefranche ».

Sondage mené sur les jeunes électeurs

Tandis que le premier tour des élections municipales aura lieu ce dimanche 15 mars dans les différentes communes de l’hexagone, une récente étude réalisée par l’Anacej sur un échantillon de 1 195 personnes dont l’âge oscille entre 18 et 25 ans a démontré que prés de 64 % de ces jeunes s’intéressent peu ou pas du tout à la campagne menée durant les élections municipales.
Selon l’étude, seule 3 jeunes sur 10 assurent qu’ils iront voter les 15 et 22 mars prochains, malgré qu’un certain nombre de jeunes ont décidé de s’engager surtout à l’échelle locale.

Des jeunes dans les listes électorales

Comme c’est le cas de Hugo Dumont, le candidat de la commune de Saint-Nom-la-Bretèche, qui a affirmé que son engagement est le fruit d’un long parcours qui a commencé au sein du Conseil municipal des jeunes depuis l’âge de 7-8 ans. À l’âge de 14 ans, il a demandé au maire de la commune de rejoindre le comité consultatif au niveau de l’environnement. Poursuivant mon engagement au service de ma commune, j’ai accepté la proposition du maire d’intégrer sa liste pour les municipales de 2020 » a affirmé Dumont.

Âgée de 25 ans, Claire Lejeune, est aussi candidate au niveau de la liste de Morsang-sur-Orge. Elle a affirmé qu’il est important pour elle de s’engager dans la commune où elle a toujours vécu afin d’essayer d’apporter plus facilement les solutions aux problèmes que sa commune fait face.

Jean-Pierre Mangiapan, l’un des candidats dans la commune de Villefranche-sur-Mer, considère que la participation des jeunes aux scrutins municipaux est essentielle. « D’une part, ils représentent les jeunes de la commune et d’autres parts, ils apportent de nouvelles idées innovantes au niveau de la mairie » a affirmé le conseiller de l’opposition de Villefranche-sur-Mer.

Read More